Idée de sortie en famille : Le Miller Zoo

Le zèbre-âne du Miller Zoo.

Un jardin zoologique qui est d’abord et avant tout un refuge animal.

Un projet né il y a presque 5 ans, mis sur pieds par deux amoureux des animaux, sensibles à leur bien-être. Si au départ le couple s’occupait exclusivement des chiens aux problèmes de comportement, il n’en fallu pas gros pour que les gens se tournent vers eux pour leur confier des animaux de toutes sortes :

  • Chevreuil et oursons orphelins
  • Ratons laveurs blessés
  • Loups maltraités
  • Animaux se retrouvant « dans la rue » après la fermeture du centre qui les accueillait avant

Force est de constater que les ressources dédiées aux animaux en difficulté sont quasi-inexistantes. Émilie Ferland et Clifford Miller renversent la donne. Ils adoptent tous des animaux aux parcours sinueux et parsemés d’embûches et dont les destins étaient plus qu’incertains.

On voit parfois les marques de leurs différences : un ours à trois pattes par exemple. Et si ailleurs ces différences leur portaient malchance, les destinaient à un avenir incertain, au Miller Zoo, ces marques sont plutôt des raisons pour les aimer davantage. En marchant le long du circuit avec mon cadet, j’étais charmée par toutes les espèces rescapées qui ont trouvé une place confortable où rester, loin des confinements étroits qu’on peut voir ailleurs. Souvent, plusieurs espèces se côtoient dans le même espace. Remarquez les petites poules qui prennent place à côté d’animaux beaucoup plus gros qu’elles… et la situation est loin de les mettre mal à l’aise!

C’est plus d’une centaine d’animaux qu’on peut voir : cochons et lions, kangourous et loups, cerfs de Virginie et Watussi… La liste est longue! Chaque animal présent a une histoire bien à lui, et qui nous est racontée au fil du parcours pour nous permettre de mieux le connaitre.

Au fil de la journée, vous êtes invités à assister aux « collations » des animaux où l’animatrice vous en apprendra davantage sur le mode de vie de l’animal en question. D’ailleurs, on y

Petite chèvre à la mâchoire bien spéciale!

apprend que les deux petits oursons orphelins (qui n’ont pas l’air malins pour deux cennes!) ont été cajolés par un chien berger allemand durant leurs premiers jours, qui s’était amouraché des petits et s’était attribué le rôle de maman. À les voir se chamailler, et manger goulûment leur melon d’eau et leur banane au beurre de peanut, les oursons n’ont plus l’air du tout de porter les séquelles de leur maman disparue.

Sur place, il y a un grand espace réservé aux tables de pique-nique, et quelques modules de jeux sont à disposition des familles. Non seulement cette sortie vous charmera, mais elle permettra aux propriétaires de poursuivre leur mission.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s